Kobayashi-san Chi no Maid Dragon

 
 
Nom international: Miss Kobayashi's Dragon Maid
Nom officiel Français : Miss Kobayashi's Dragon Maid
Nom Japonais  :小林さんちのメイドラゴン
Traduction approximative : Le dragon maid de M. Kobayashi
 
Type: TV
Durée: 13 épisodes (+1 OAV) de 24 minutes
Diffusion: Du 12 janvier 2017 au 06 avril 2017
Saison: Hiver 2017
Producteurs: Lantis, Pony Canyon, ABC Animation
Studios: Kyoto Animation
Licence Française : Crunchyroll (VOD) /  Wakanim (VOD)
Source: Manga
Genres: Tranche de vie , Comédie , Fantasy, Seinen
PG-13
 
Œuvres liées :
Manga d'origine : Kobayashi-san Chi no Maid Dragon [Publié depuis mai 2013]
Manga spin-off ((Écrits par d'autres auteurs)):
Kobayashi-san Chi no Maid Dragon: Kanna no Nichijou (Publié depuis décembre 2016)
Kobayashi-san Chi no Maid Dragon: Elma OL Nikki (Publié depuis Août 2017)
 


1) Synopsie

Kobayashi mène une vie ennuyeuse partagée entre son travail et son petit appartement jusqu’au jour où elle sauve la vie d’une dragonne. Elle décide de rester chez Kobayashi (elle peut prendre forme humaine ) et de se mettre à son service pour payer sa dette…


2) Origine

« Kobayashi-san Chi no Maid Dragon » est a la base un manga écrit par Cool-kyou Shinja. Auteur dont aucune œuvre n'est encore arrivée en France, et qui a actuellement 7 séries de mangas en cour. Il est publié chez « Monthly Action » depuis mai 2013 et est actuellement toujours en cours (avec 6 tomes publiés entre mai 2014 et juillet 2017).
À partir du contenu des tomes 1 à 4 (soit tous les tomes sortis à l'époque) un anime fut diffusé durant la saison Hiver 2017 (Janvier-Avril). Bien que le comportement des personnages et la trame sont identiques, l'ordre des événements est très différant et l'anime possède des histoires originales, alors que d'autres n'ont pas été animées.
Capture d ecran 2018 02 13 21 35 01

3) Description

Cette adaptation a était produite par le célèbre studio Kyoto Animation (Clannad, Chuunibyou demo Koi ga Shitai!, Suzumiya Haruhi, K-On!, Lucky☆Star), avec pour réalisateur Yasuhiro Takemoto, au même poste sur Full Metal Panic? Fumoffu / Lucky☆Star / Suzumiya Haruhi.
 
Pour commencer « Kobayashi-san Chi no Maid Dragon » n'est pas un anime avec des combats épiques, un héros badass, ou une œuvre dramatique. C'est une comédie-tranche de vie relaxante, … avec une dragonne qui se prend pour une maid oui.
Le mélange maid/dragon et la synopsie peuvent facilement laisser entrevoir une classique comédie idiote (dans le bon ou le mauvais sens), de type harem, avec du fan-service dans tous les sens (comme « Monster Musume » ou « Haiyore! Nyaruko-san » par exemple). Mais voir cet anime uniquement comme une comédie avec des personnages moe n'est pas tout à fait juste.
Dans Kobayashi-san il y a deux éléments qui font la différence. Premièrement le personnage principal (Kobayashi) est une employée de bureau de 25ans, et non le classique adolescent lycéen que l'on retrouve dans la plupart des animes du genre. L'auteur a choisit de présenter une adulte réaliste : peu sociable, qui s'ennuie de sa routine, et qui ne semble ne faire que travailler.
Deuxièmement le fait qu'elle soit une femme (bien que ressemblant plus à un homme) évite à l'anime de tomber dans le ecchi. Il n'y a donc ni harem, ni tripotage accidentel, ni la traditionnelle scène de  l’intrusion dans la salle de bain (avec les cris qui vont avec), ou autres scènes louches. Bon par contre l'équipe d'animation semble avoir pris beaucoup de plaisir à animer les poitrines. Bien que le comportement de Tohru pour Kobayashi soit exagéré, il l'est justement suffisamment  pour être amusant, sans l'être trop pour devenir lourd.
 
Mais si l'anime est souvent drôle et détendu, il y a également des thèmes plus sérieux. Par exemple, progressivement Kobayashi s'interroge sur le rôle parental, et sur son rapport avec les autres, avec des épisodes qui peuvent être touchants. Ou encore quand Thor se demande si sa place est vraiment dans le monde des humains. Ainsi Miss Kobayashi's Dragon Maid nous présente, malgré l'utilisation de créatures fantastiques, un sentiment des plus humain : la peur de perdre l'autre.
Ces réflexions ne gâchent en rien l'humour de la série et lui apporte une petite touche de sérieux. Mais il peut y avoir un certain décalage de ton à certains moment. C'est principalement dû au faible nombre d'épisodes qui ne permet pas de pleinement développer tous les thèmes abordés, du coup certains semblent survolés. Mais le problème vient plus du matériau de base que de l’adaptation. D’ailleurs, comparé au manga, l'anime prend plus le temps, en allongeant certains passages de façon très judicieuse.


4) Les personnages

Comme dit un peu avant, la protagoniste principale (Kobayashi) est une femme de 25 ans, elle est en plus célibataire et travaille comme ingénieure système. Elle est loin de l'image de la femme parfaite et/ou mignonne de pas mal d'anime, avec son apparence et son comportement on peut même la confondre avec un hommes. D’ailleurs la doubleuse qui l’interprète est une habituée des rôles masculins. Le fait qu'elle soit adulte donne un côté familial à sa relation avec Tohru et Kamui. Kobayashi, dans son rôle de mère de famille, est stricte mais également attentionnée et fait de son mieux pour comprendre leurs difficultés à s'habituer au monde des humains.
 
Ensuite nous avons Tohru, le dragon principal de la série, avec son sourire, son grand cœur (malgré qu'elle prêtant parfois vouloir détruire l'humanité), et son comportement souvent excessif et naïf. C'est finalement le personnage le plus amusant de l'anime.
 
Pour finir avec le trio principal, Kanna. C'est le seul dragon avec un aspect d'enfant, c'est un personnage calme, curieux et espiègle. On peut dire qu'elle se comporte comme la fille de Kobayashi. Elle ajoute surtout beaucoup au coté mignon de l'anime.
 
Les autres personnages peuvent être attachants, mais malheureusement ils sont peu exploités. Par exemple Quetzalcoatl se distingue surtout pour sa poitrine et ses vêtements. Alors que Fafnir lui semble  toujours attendre d'être développé. Il y a aussi l'ami otaku (humain) de Kobayashi, Takiya, avec sa double personnalité inutilement exagérée. D’ailleurs on pourrait retirer complètement ces personnages, l'histoire ne perdrait pas grand chose.
 
Il y a par contre une certaine dualité dans les relations:
-Kobayashi est un garçon manqué sans soin, qui se retrouve avec une Tohru maniaque et mignonne.
-Kanna surdouée et aimée par ses camarades de classe, est amie avec une fillette peu appréciée.
-Et Fafnir est un dragon froid et distant, qui se retrouve avec un otaku exubérant.


5) Animation / Mise en scène / Graphisme

« Kobayashi-san Chi no Maid Dragon » est un anime de 2017 qui donne l’impression d'être un anime « à l'ancienne » (dans le bon sens du terme).
L'aspect est très coloré et on trouve pas mal de détails dans le décor, mais surtout il y a un certain effet « dessins à la main » très agréable qui ajoute beaucoup à l'atmosphère moelleuse et relaxante, et lui donne une identité, tout en garantissant que l'anime ne devrait pas vieillir rapidement avec les années.
 
Du côté du character design on trouve beaucoup d'expressions de visage mignonnes et humoristiques, principalement chez Tohru et Kanna. Les yeux de Tohru sont également particulièrement détaillés et attirent obligatoirement l'attention. On peut également remarquer que les personnages sont moins maigres que dans le manga, c'est surtout visible avec Kanna.


6) Son

A savoir que les seiyus principaux avaient quasiment tous très peu d'expérience, seule la doubleuse de Kobayashi (Mutsumi Tamura) avait une expérience significative, avec par exemple les rôles de : Jinta, AnoHana / Alibaba, Magi: The Labyrinth of Magic / Jonathan Mar, Jormungand. Mais on peut dire que le résulta est impeccable.
 
La musique est signée Masumi Itou, à qui l'on doit les musiques de : Canaan, IS: Infinite Stratos, Chrno Crusade, ou encore Requiem for the Phantom. Les musiques sont aussi calmes, colorées ou enthousiastes que le reste de l'anime.


7) Les choses qui fâchent

Il s'agit d'une comédie tranche vie sans grande prétention alors il ne faut pas regarder dans les détails, mais il y a quelques points tout de même gênants.
 
-L'anime donne son meilleur quand il se concentre sur les trois personnages principaux (Kobayashi, Tohru, Kanna), mais les scènes avec les trois autres dragons et l'ami otaku sont nettement moins intéressantes. On regrette un peu que ce temps n'est pas été utilisé pour développer plus la vision cynique du monde par Kobayashi, ou l'intérêt de Tohru pour la société humaine. Mais comme dit avant c'est dû au faible nombre d'épisodes, et surtout au matériau de base. L'anime tente d’ailleurs de corriger certaines lacunes du manga.
 
-L'humour est efficace, mais parfois répétitif. Comme les blagues avec Tohru cuisinant sa queue, mais surtout les grosses poitrines qui rebondissent (avec en plus un effet sonore), et le complexe de  Kobayashi pour ces mêmes poitrines.


8) Conclusion

Dire que « Kobayashi-san Chi no Maid Dragon » et un anime légendaire et qui marquera l'histoire de l'animation serré mentir, mais ce n'est de toute façon pas son but.
C'est un petit anime sans prétention très sympathique, agréable et amusant à regarder. Avec un certain coté nostalgique.

Points positifs :
+ L'ambiance colorées et enthousiastes
+ Une identité visuelle « à l'ancienne » (dans le bon sens du terme).
+ L'humour
 
Points négatifs :
- Trop de personnages peu utiles
- Certaines blagues un peu trop répétitives
- Les grosses poitrines qui rebondissent (boing)

Mon ressenti : 14,5/20 (Bien)


9) Recommandations

Hataraku Maou-sama!
Type: TV
Durée: 13 épisodes de 24 minutes
Diffusion: Du 04 avril 2013 au 27 juin 2013
Saison: Printemps 2013
Producteurs: Sotsu, Lantis, Pony Canyon, Magic Capsule, Infinite
Studios: White Fox
Licence Française :
Source: Light novel
Genres: Comédie, Démons, Romance, Fantasy, Shonen
 
Pour le côté : « Êtres d'un monde fantasy qui se retrouvent dans notre monde »

Gabriel DropOut
Type: TV
Durée: 12 épisodes de 23 minutes
Diffusion: Du 09 janvier 2017 au 27 mars 2017
Saison: Hiver 2007
Producteurs: Media Factory, AT-X, Sony Music Communications, Kadokawa Media House, NTT Plala
Studios: Doga Kobo
Licence Française : Crunchyroll (VOD)
Source: Manga
Genres: Comédie, Démons, Fantastique, École, Shonen
 
Pour le côté : « Êtres d'un monde fantasy qui se retrouvent dans notre monde ». Avec des anges cette fois.

Demi-chan wa Kataritai (Interviews With Monster Girls / Freaky Girls)
Type: TV
Durée: 12 épisodes de 23 minutes
Diffusion: Du 08 janvier 2017 au 26 mars 2017
Saison: Hiver 2017
Producteurs: Aniplex, Kodansha, Kanetsu Co., LTD.
Studios: A-1 Pictures
Licence Française : Crunchyroll (VOD)
Source: Manga
Genres: Comédie, Fantasy, École , Seinen
 
Pour la relation entre humains et créatures

Shinryaku! Ika Musume
Type: TV
Durée: 12 épisodes de 24 minutes
Diffusion: Du 05 octobre 2010 au 21 décembre 2010
Saison: Automne 2010
Producteurs: TV Tokyo, Lantis, Pony Canyon, Studio Jack
Studios: Diomedea
Licence Française : Crunchyroll (VOD)
Source: Manga
Genres:  Comédie, Tranche de vie, Fantastique, Shonen
 
Une autre comédie-tranche de vie avec une créature anthropomorphique, une fille calamars cette fois. Ah les japonais...

Hidamari Sketch
Type: TV
Durée: 12 épisodes de 24 minutes
Diffusion: Du 12 janvier 2007 au 30 mars 2007
Saison: Hiver 2007
Producteurs: Aniplex, Lantis, TBS, Movic, Houbunsha
Studios: Shaft
Licence Française :
Source: 4-koma
Genres: Comédie, Tranche de vie, École, Seinen
 
Une autre comédie-tranche de vie tranquille. Sans créature cette fois, mais avec un aspect visuel particulier.
 

Date de dernière mise à jour : 18/09/2018

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau